siterenaudgermain@live.ca

La chronique Mid-level Management est en période de scrapbooking

 

 

 B-

La vie provinciale

 

 

 

 

 

 

 

 

 Après une période particulièrement active, le gouvernement Trudeau se donne environ 2 semaines de vacances, pour évaluer les futures prioritées de son gouvernement.

 

 

 

 

 

 

20200219_230535.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 On peut difficilement parler d'une victime consentante devant l'abus que met en scène la perversité et le contrôle de la torture.

 La soumission est un pré-requis pour l'acte de torture. Sinon l'objectif.

Quand ce n'est pas la destruction pure et simple.

La série Games of thrones ( 2011-2019) met en image une grande variété de tortures, et le contexte du genre, soit l'heroic fantasy, joue en sa faveur. La cruauté d'un despote n'est-t-elle pas justement de faire un usage abusif de la force, et donc de la torture? D'autant plus qu'on se retrouve dans le contexte du moyen-âge.

On voit ici la mort d'un personnage alors qu'on lui verse de l'or fondu encore brûlant sur le crâne, en guise de couronne. C'est dans la première saison, et probablement le seul geste de torture dans cette saison.

20200208_052313~2.jpg

 

 Le concept de "cybertorture" est lié à la culture numérique, dont, en grande partie, la participation demeure volontaire. C'est pour cela que ce concept m'apparait plutôt problématique. Dans l'ensemble des films de notre étude, la torture physique implique une torture psychologique. Mais dans certains films, on tente surtout de faire prendre conscience le spectateur par la dégradation physique d'une dégradation de la condition humaine en entier. L'accumulation et la répétition des mêmes représentations sans aucun effet sentie dans les réalités sociales ont probablement poussés plusieurs genres, dont l'Heroic fantasy et l'horreur, à reconsidérer l'utilisation de scènes de tortures à des fins de divertissement, et surtout à des fins dramatiques.

Chose certaine, la "cybertorture", en se concentrant uniquement sur le plan psychologique sans rapport avec la réalité physique, et en incluant le médiatique, complexifie les analyses en les plongeant dans l'infini d'un cas par cas relativiste. Tout en impliquant une violence et un contrôle étatique dirigé. Dans une société travaillé à tout moment par des mécanismes de notation sociale, un simple commentaire négatif, comme dans un épisode de la série Black Mirror, devient l'équivalent d'une torture psychologique menant à la perte d'un statut social. La plus ridicule des "micro-oppressions" revient à établir des comparaisons des plus disproportionnés. Tout cela dans le contexte d'une critique de proximité, ce qu'on nomme, ou nommait, aussi de la petite politique. Et tout cela en présupposent un ordre social, et certaines valeurs ainsi que certains interdits. La critique de proximité ainsi que la denonciation de micro-oppression, plus souvent qu'autrement lié à une politique du visible, permet d'éviter le débat de fond.

Il faut de la maturité pour parler de la torture. Et encore faut-il accorder de la valeur à la vie humaine. Et même si l'indifférence la plus complète n'est plus à démontrer dans nos sociétés, tout contexte de violence et d'oppression ne contient pas nécessairement de la torture. Justement, l'utilisation de cette iconographie par différents genres pour certaines fins spécifiques font dévier le sujet. Ce qui, contrairement à ce qu'on pourrait penser, comme dans l'épisode de Tales from the crypt, permet de dénoncer plus efficacement la torture, plutôt que de valoriser certaines réactions-shots convenues, fausses et ennuyantes chez les spectateurs. On pense à l'interminable scène de 1984. Le statut de ces représentations, dans le cadre de ces productions, n'est pas le même. Les mutilations dans le roman de science-fiction Terre des autres, de Sylvie Bérard, autant explicite qu'elles soient, ne sont pas présentées pour dénoncer quoi que ce soit. Évidemment, si l'on considère les littératures de genre comme de la littérature populaire, et si l'on adopte une posture méprisante envers ce type de littérature, il est fort à parier que les livres publiés chez la maison d'édition Alire échappe à votre attention. Sur la base de l'intérêt. En d'autres termes, ce n'est pas pour vous, et c'est tant mieux pour nous.

Déjà juste écrire ça comme statement que déjà trois bougres accoutrés de t-shirt de Fantasia me traite de niais en scandant Murakami lives on! Et une charge menée par Louis Cornellier, trois profs de Cégep, deux chroniqueurs de Radio-Canada, tandis que dans l'ombre Dominic Tardif savoure en silence sa vengeance, disqualifie mon propos parce que je ferais l'éloge de l'abrutissement des masses populaires. Mais bon.

Personnellement, dans un techno-thriller, j'aurais jamais filmé en plan fixe un instrument de torture du moyen-âge en exploitant l'iconographie du Christ au tombeau de Hans Holbein le jeune, Circa 1521. C'est manquer de respect au genre.

 

20200225_204051~2.jpg

 

Pour la période étudiée, avec notre sélection, on peut remarquer que le cycle de la violence semble aller de l'homicide à une violence politique. Peut-on expliquer ce constat? Ou n'est-ce qu'une apparence trompeuse induite par notre corpus d'oeuvre?

Dans le nouvel ordre mondial post-11 septembre, on remarque une ligne directrice de fond guidant la plupart des représentations de torture, soit les agissements des services américains que l'on retrouve dans le désormais célèbre " Torture Report", porté à l'écran et adapté en BD. Le "water-boarding", en images, est devenu un lieu commun, un cliché écule, pour signifier la " torture". Peut-on retrouver le même type de ligne directrice dans l'époque antérieure? Un principe organisationnel sur le plan des représentations? Des causes facilitants la production de certaines représentations?Et peut-il expliquer la direction de ce cycle de violence?

 

 

 1. Glamorisation

Capture+_2020-02-25-21-23-15~2.png

 2. La Pologne

Capture+_2020-02-25-21-35-58~2.png

 

 

 

 

 Capture+_2020-02-25-23-43-44~2.png

 

Crime de guerre, esclavagisme, travail forcé. Comme dans le film Le pont de rivière Kwai. Et on y trouve une scène de torture. On doit aussi sûrement évoqué le sujet dans Apocalypse Now.

 

 

 

 

 

20200219_193907~2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200203_171303~2.jpg

 

 

faire oeuvre inutile

 

Capture+_2020-02-19-17-30-06~2.png

SVP, pas d'élections anticipées, 40 jours d'écriture, c'est beaucoup demandé.

 

 20200217_023137~2.jpg

 

 

 

 

 

 20200210_144453~3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 On rapporte dans Le Petit Journal du 15 mars 1958 que les jeunes du Syndicat étudiant indépendant aurait publiquement brûlés des journaux jaunes à Montréal. " Notre feu de joie sera donc avant tout un feu symbolique qui servira à prouver à tous l'indignation des jeunes envers les publications ordurières dénoncées par son Éminence", aurait déclaré le représentant du syndicat, selon Viviane Namaste.

Est-ce que des exemplaires des EC Comics se sont retrouvés dans les flammes?

On relève dans le livre Imprimés interdits (2017) quelques mentions de "comics", que l'on associe à la délinquance juvénile  dans un discours de 1954 du Cardinal Léger. Et toujours en 1954, le maire Drapeau témoigne de la prolifération dans les kiosques à journaux des comics : " Faut-il rappeler que de 1937 à 1947, il ne se publiait en Amérique du Nord que 19 comics mais qu'il en paraît aujourd'hui plus de 600? Que dans notre pays certaines familles dépensent plus de 4$ par semaine à l'achat de journaux à sensation, de comics, etc?".

Ce qu'il faut rappeler, pour mieux mettre en relief les déclarations du Maire et du Cardinal, c'est le contexte Nord-Américain. En 1954, leurs énervements contre les comics est un écho de la mise en accusation du New Trend des EC Comics par une commission d'enquête sénatoriale aux États-Unis, et de l'implantation de Comic Code dans ce domaine de publication. Celui-ci impose notamment les principes suivant:

  • Toute représentation de violence excessive et de sexualité est interdite.
  • Les figures d'autorité ne doivent pas être ridiculisées ni présentées avec un manque de respect.
  • Le bien doit toujours triompher du mal.
  • Les personnages traditionnels de la littérature d'horreur (vampires, loup-garous, goules et zombies) sont interdits.
  • Les publicités pour le tabac, l'alcool, les armes, les posters et cartes postales de pin-ups dénudées sont interdites dans les comic books.
  • La moquerie ou les attaques envers tout groupe racial ou religieux sont interdits.

    (Wikipédia).

C'est pourquoi le discours du Cardinal Léger, en 1954, inclut cette affirmation : " Et presque toujours l'enquête dévoile qu'ils avaient essayé d'imiter les moeurs des tristes personnages des "comics' qui circulaient par la bande", alors qu'en 1958, reprenant le même discours ( " (...) Essayez de découvrir le mobile de leurs crimes et la réponse sera toujours identique: je suis devenu délinquant après avoir assisté à tel spectacle, ou après avoir lu telle feuille à sensation, et mon éducation dans ce domaine s'est terminée dans un débit de boisson"), toute mention aux comics , comme influence néfaste, est éliminée. 

Peut-être que ce titre a été brûlé

 

55566666.JPG


  Mais on remarque le sigle du Comic Code en haut, à droite. Le New Trend était terminé.

Sinon peut-être des exemplaires du Mad Magazine, avec le travail de Basil Wolverton

 

 

basil.JPG

Mais aucune spécification quand au contenu de l'autodafé n'est disponible. On ne sait pas s'ils ont réduit en cendres des comics. Alors si les jeunes ont brûlés des EC Comics, ceux-ci étaient sous l'autorité du Comic Code. Ce qui serait un comble.

Une recherche rapide dans La Presse, publié le même jour, ne nous a pas permis de retrouver un article portant sur cette événement. Par contre, il met en valeur l'omniprésence de l'illustration dans les publicités de l'époque, ainsi que la présence de comic strip, dont un dans les pages de la vie religieuse. Il y aurait toute une étude à faire sur la présence de l'illustration commerciale et du graphisme dans les journaux de la métropole avant l'arrivée massive de la photographie. Voici quelques exemples. Je dois dire qu'associer l'accès à la propriété avec le rêve du Cow-boy à de quoi surprendre.

 

888877777.JPG

 

99888888.JPG

 

666666.JPG

 

9999.JPG

 

2222.JPG

33.JPG

 

 

44.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 20200210_215625~3.jpg

 

fffggg.JPG

 

 

 mmmmm.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 20200207_151200.jpg

 

 

 

20200203_214336~3.jpg

 

Pour ceux qui visitent le MBAM, la télésérie MadMen se situe, dans les collections permanentes, à l'étage " L'âge des manifestes".

 20200203_131427.jpg

 

 

20200203_130338.jpg

 

Bon, l'eau potable vient de partir.

Et soudainement cette eau n'était pas viable. Depuis quand? Pourquoi?

Fallait lire l'avis d'ebullition.

 

 

 

 La prochaine fois, je vais travailler sur le motif du gant de vaiselle. Et en plus, ça fait pas beaucoup de sens, je rends public des notes et un brouillon, pour ensuite garder la bonne copie. C'est l'inverse normalement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200201_135831~2.jpg

 

 

 

jjjj.jpg

 

 

 

 

DSCN0155.JPG

 

milop 013.JPG

 

 

 

 

 

 

p90.JPG

 

 The seek and destroy Quebec style

projet 1.b.jpg

 

 

vgtr 036.JPG

 

 

 

vgtr 027.JPG

 

 

 

 

 

 



bljghgjhghgjg.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

b 007.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

010.JPG

 

1a (1).jpg

 

1a (2).jpg

 

1a (3)copy.jpg

1a (5).jpg

1a (7).jpg

 

1a (8).jpg

 

1a (9).jpg

 

1a (10).jpg

1a (11).jpg

1a (12)corrigé.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

page 1.jpg

 

page 2.jpg

 

page 3.jpg

 

 

page 6.jpg

page 7.jpg

 

 

 

 

 

page autobio.jpg

 

page 10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

p90.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

feuille 4.jpg

 

feuille 1 (1).jpg

 

feuille 3 test.jpg

test4.jpg

 

 

c copy 3 s2.jpg

bbbnnnnvtggg.jpg

 

 

 

 

 

 

 

InfinityRectMrrrBlk24X36SHS18.jpg

 

 

 

alma mater protectores (186).jpg

 

 

alma mater protectores (249).jpg

 

alma mater protectores (250).jpg

 

alma mater protectores (251).jpg

 

alma mater protectores (221).jpg

 

26.jpg
24.jpg

 

9.jpg

1d.jpg

 

 

1d (32).jpg

 

 

 

 

 

 

6.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

20200123_133046~2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

20200121_074727~2.jpg

 

20200121_074630~2.jpg

 

 

 

20200120_154302.jpg

 

 

 

 

20200118_232800~2.jpg

 

 

20200118_183325.jpg

 

20200118_191156~2.jpg

 

Je suis un fan absolu des gouaches de Borduas de 1942-1943.

 

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut emprunter des jeux vidéos à la BANQ.

 20200118_112241.jpg

 

 

20200117_141727.jpg

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 












 

 

 

20191229_172613.jpg
 20191227_231754.jpg

 20191218_202836.jpg

 


20191223_192135~2.jpg



 

 

 

 

 

 

 

 1-

 

Capture _2019-12-04-19-50-55~2.png

 

Capture _2019-12-03-05-02-30~2.png

 

 

Capture _2019-11-26-10-22-24~2.png

 

 

 

 

 

 

20191127_042036.jpeg

 

 

2w (36)nnn.jpg

 

yyyyj.jpg

 

 

 

 

 

 

 

6.jpg

 

fffff.jpg

 

 

 

hj7.JPG

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 20191122_134448.jpg

 

 

 

 

 




The Sinking City_20191103174509.jpg




 






 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20191016_090138.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 f444.JPG

 

je vais m'auto-citer.

 

8i.jpg

 

 

 

 

 

 

 i78.JPG

 

 

 

 

 The Sinking City_20191102220317.jpg

 

The Sinking City_20191102175516.jpg

 

The Sinking City_20191102175012.jpg

 

The Sinking City_20191102173623.jpg

 

 

 i78.JPG

20191008_211402.jpg

 

 20191009_230637~2.jpg

Une question de l'audience :"Oui, bonjour, alors je pense que ce que vous faites est une tarte à la crème, et je demande à ceux qui ne pense pas comme moi de m'expliquer pourquoi?"

"Merci de votre question. Mais je fais pas de la tarte à la crème."

"Vous faites de la tarte à la crème"

"Non. Y'a un congrès de pâtissiers, c'est la salle B8, vous êtes pas le premier."

"Je vous assure que vous faites de la tarte à la crème, et tout ceux qui pense le contraire...ah Ben zut, B8?"

"Oui, ici c'est D9. Y'a beaucoup de confusion."

"Et vous..."

"Communication autour de l'héritage de la figure de Séraphin dans la culture québécoise contemporaine, une approche multidisciplinaire."

"Ah.."

"Alors vous prenez le corridor..."

"Bon, j'en étais où. Ah, oui, alors Clarence Gagnon, Horatio Walker, et même James Wilson Morrice ont toujours célébrés le Québec rural et ses traditions. Dans un document de 1983, on peut voir dans un reportage une affiche, Bienvenue au village de Séraphin, admission, 5 à 12 ans, 1,75$. Un véritable parc d'attraction a été créé en empruntant toute une iconographie qui ressemble à celui de la série.

 

 

 






 

 

 

 

 

 

 

Gulp comixs





b.jpg

 

Incluant les BD

" Hébert à l'asile"

" Ça ne vous intéresse pas (Alfred de Vigny à l'antenne de Radio-Canada.)"

"Un préjugé défavorable contre la délinquante"

"Une célébrité locale"

"Le cafouillage des bien-pensants"

"Le règne des tatas"


ko8.jpg


 ph 003.JPG

 

 

 



iiiii7777.jpg











099.jpg


 



 



<a class="zoomable"